Planètes - classement

D’un point de vue astronomique, on peut classer les planètes en fonction de leur durée de révolution autour du Soleil. On distingue ainsi :

Les planètes rapides :

  • Lune : 28 jours
  • Mercure : 88 jours (un peu plus de deux mois et demi)
  • Vénus : 224,5 jours (environ sept mois et demi)
  • Mars : 1 an et 322 jours (presque deux ans)

 

Les planètes lentes :

  • Jupiter : 12 ans
  • Saturne : 29,5 ans
  • Uranus : 84 ans
  • Neptune : 165 ans
  • Pluton : 247,5 ans

 

Les planètes lentes n’auront pas la même portée que les planètes rapides. En effet, la Lune par exemple, qui parcourt de 10° à 14° par jour, aura une influence beaucoup plus spécifique sur l’individu qu’une planète qui séjourne au même endroit et concerne donc toute une génération.

 

On peut distinguer également les planètes dont l’orbite est située entre le Soleil et la Terre de celles dont l’orbite est au-delà de la Terre :

  • Les planètes inférieures ou intérieures : Mercure et Vénus.
  • Les planètes supérieures ou extérieures : toutes les autres.

 

Vue de la Terre, cette disposition implique que Mercure et Vénus ne semblent jamais trop s’éloigner du Soleil. Et le seul type d’aspect qui puisse exister entre Mercure et le Soleil ou entre Vénus et le Soleil est la conjonction. Cela signifie que l’amour (Vénus) et la raison (Mercure) ne puissent jamais s’éloigner de l’Esprit (Soleil).

 

*
*    *

 

D’un point de vue astrologique, on peut distinguer :

  • Les planètes personnelles : Soleil, Lune, Mercure, Vénus et Mars, dont il nous est donné la possibilité de contrôler l’énergie au sein de notre personnalité.
  • Les planètes collectives (ou transpersonnelles) : Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune et Pluton envers lesquelles nous n’avons pas le contrôle énergétique et qui nous obligent à une adaptation forcée.

 

 

*
*    *

 

Les astrologues anciens répartissaient les planètes selon leur nature, leur qualité, leur tempérament, leur sexe, leur puissance, etc. [1].

 

Ainsi, on peut ainsi distinguer :

  • Les planètes bénéfiques : Vénus et Jupiter.
    Ainsi nommées parce qu’elles ne nuisent jamais à personne, mais préservent au contraire du mal.
  • Les planètes maléfiques : Saturne et Mars.
    Ainsi nommées parce qu’elles n’apportent jamais de bien à personne, mais au contraire éloignent le bien éventuel.
  • Les planètes médiocres : Soleil, Mercure et Lune.
    Ainsi nommées parce qu’elles sont en général bénéfiques avec les bénéfiques et maléfiques avec les maléfiques.

 

Sur ces données, d’aucunes ont toujours été contestées, telles que les sexes, d’autres sont actuellement suspectées, notamment les qualités maléfiques et bénéfiques, car plusieurs observateurs pensent avec assez de raison que tout astre peut se montrer bon ou mauvais suivant la position qu’il occupe dans le ciel.

 

*
*    *

 

La Terre n’est jamais comprise parce que, comme nous l’habitons, nous faisons corps avec elle et nous ne pouvons pratiquement étudier les astres que par l’influence qu’ils ont sur la Terre et sur nous.

1. Les données des anciens sont incomplètes car elles ne mentionnent pas les planètes nouvelles.

Invité
Posté le 24/01/2019 05:27:35