Café

Coffea arabica

cafe.jpg

Caféier, arbre de la famille des Rubiacées, dont les graines (ou fèves) sont à l'origine de la boisson connue sous le nom de café. Sur les 30 espèces que compte le genre, seules trois sont importantes : arabica, originaire des hauts plateaux d'Ethiopie, robusta et libéria. Les arbustes ou petits arbres mesurent de 4,50 m à 6 m de haut à maturité et présentent des feuilles ovales, vert brillant, qui persistent de trois à cinq ans, et des fleurs blanches odorantes. La floraison ne dure que quelques jours par an. Au cours des six à onze mois suivants, les fruits, groupés en grappes reliées aux branches par des pétioles très courts, se développent en changeant de couleur : vert clair, rouge, puis cramoisi lorsqu'ils sont mûrs. Ils ressemblent alors à des cerises et contiennent généralement deux graines, ou fèves, entourées d'une pulpe sucrée. Le sol dans lequel pousse le caféier doit être riche, humide, absorbant mais assez souple pour permettre un drainage rapide des eaux en excès. Le sol idéal est composé de terreau de feuilles, de matières organiques et de poussières volcaniques. Bien que les caféiers soient peu résistants au gel, ils sont cultivés dans des régions assez fraîches. La température optimale de croissance se situe entre 13 et 26°C. L'altitude des plantations de caféiers est comprise entre le niveau de la mer et les premières zones de gel. Les graines sont plantées directement en pleine terre ou dans des pépinières.

La fève renferme un mélange complexe de substances, dont certaines ne sont pas altérées par la torréfaction. D'autres, en particulier les composés aromatiques, sont créées par la destruction partielle de la fève lors de la torréfaction. Les substances extraites par évaporation sont classées comme composants gustatifs, non volatils et composants aromatiques, volatils. Les principaux composants non volatils sont la caféine, la trigonelline, l'acide chlorogénique et les acides phénoliques, les acides aminés, les glucides et les minéraux. Les principaux composants volatils sont les acides organiques, les aldéhydes, les cétones, les esters, les amines et tous les composés sulfurés connus sous le nom de mercaptans. Les effets physiologiques majeurs du café sont produits par la caféine, alcaloïde qui agit comme stimulant léger.

 

Famille : Rubiacées

Origine : Ethiopie

Parties utilisées : amandes

Chimiotypes : caféine (0,06 à 0,32%), caféone, théobromine, théophylline, principes tanniques

Contre-indication : à doses fortes ou prolongées : agitation, tremblements, insomnies, névralgies, dépression

 

Propriétés :

  1. Excitant nerveux et psychique
  2. Accélérateur du cœur
  3. Vasoconstricteur central
  4. Vasoconstricteur périphérique (vaisseaux pulmonaires, cérébraux, coronaires, rénaux)
  5. Diurétique
  6. Maux de tête

 

Indications :

  1. Asthénies
  2. Adynamie des maladies infectieuses
  3. Atonie gastrique

 

Contre-indications :

  1. Névroses
  2. Myocardites avancées

 

Mode d'emploi :

  1. Infusion
  2. Caféine : en cachet (0,20 à 1g par jour, fractionnés), ou en injections sous-cutanées

 

N.B. :

  1. Les personnes qui ont des problèmes d'acidité gastrique et de diarrhées, une tension artérielle élevée ou des palpitations doivent éviter de boire du café.
  2. Stimulante sur le moment, cette boisson peut contribuer à affaiblir l'énergie vitale de l'individu.
Invité
Posté le 24/01/2019 06:28:22