Camomille romaine

Anthemis nobilis

Camomille romaine.jpg

Camomille, plante herbacée de la famille des composées dont on compte de nombreuses espèces. La camomille romaine (espèce de jardin) et la petite camomille (espèce sauvage) portent des fleurs blanches à cœur jaune qui sont employées fraîches ou séchées en infusion. L'huile extraite des fleurs est utilisée comme essence de parfum, comme plante officinale et pour éclaircir les cheveux blonds. Les fleurs de la camomille dorée ont des propriétés tinctoriales (teinture jaune).

 

Famille : Asteracées

Origine : France, Europe

Parties utilisées : fleurs, plante, essence

Obtention de l'HE : par distillation à la vapeur des fleurs ou capitules

Rendement de l'HE : 0,8%

Densité de l'HE : 0,90 à 0,920

Indice de réfraction de l'HE : 1,442 à 1,467

Pouvoir rotatoire de l'HE : -3°à +3°

Chimiotypes : HE (éthers angélique et isobutyrique, un principe amer, un campre spécial l'anthémène, des sesquiterpènes : azulène... artemol), résine, gomme, phytostérol, calcium, soufre...

Contre-indication : vomitive à haute dose

Divers : souvent falsifiée avec du Cèdre, ou Térébenthine car très chère

 

Propriétés (utilisées depuis l'Antiquité) :

Usage interne :

  1. Tonique
  2. Antispasmodique
  3. Antalgique
  4. Sédatif nervin doux (enfant)
  5. Apéritif
  6. Stimulant (augmentation du nombre de leucocytes)
  7. Stimulant gastrique, digestif
  8. Antianémique
  9. Vermifuge
  10. Emménagogue
  11. Vulnéraire (ulcérations ou irritations intestinales)
  12. Bactéricide (bactériostatique)
  13. Fébrifuge
  14. Sudorifique
  15. Cholagogue

Usage externe :

  1. Antinévralgique (rhumatisme, goutte)
  2. Antiophtalmique
  3. Antiphlogistique et cicatrisant (Eichholz)

 

Indication :

Usage interne :

  1. Migraines
  2. Névralgies (surtout névralgies faciales) (Lecointe, H. Leclerc)
  3. Dentition douloureuse des enfants
  4. Vertiges
  5. Troubles de la ménopause
  6. Insomnies
  7. Inappétences
  8. Digestions difficiles, flatulences
  9. Ulcères d'estomac et intestinaux
  10. Troubles digestifs des enfants (diarrhée, crampes gastriques et intestinales)
  11. Maladies infantiles
  12. Entérite
  13. Anémie
  14. Engorgement du foie et de la rate
  15. Dépression nerveuse et crises nerveuses
  16. Irritabilité
  17. Convulsions
  18. Dysménorrhées, aménorrhées liées à des troubles nerveux
  19. Douleurs lombaires et céphalées de la grippe (H. Leclerc)
  20. Parasites intestinaux (ascaris, oxyures)
  21. Fièvre intermittentes et des gens nerveux

Usage externe :

  1. Conjonctivites
  2. Dermatoses inflammatoires
  3. Brûlures, furonculose, dartres, eczéma
  4. Plaies banales et infectées
  5. Prurit vulvaire, urticaire
  6. Douleurs rhumatismales et goutteuses

 

Mode d'emploi :

Usage interne :

  1. Infusion : 5 à 10 têtes par tasse. Une tasse avant les repas (Alimat) : inappétence
  2. Poudre : dans du miel, 2 à 10g par jour
  3. Essence : 2 à 4 gouttes, 2 ou 3 fois par jour, en solution alcoolique ou dans du miel
  4. Comme vermifuge : une cuillère à soupe de plante coupée par tasse. Bouillir et infuser 10 minutes. Une tasse le matin à jeûn et ½ heure avant les repas.

Usage externe :

  1. Contre conjonctivite, inflammation des paupières : une cuillerée à soupe de fleurs par tasse. Bouillir et infuser 10 minutes. En lavages ou bains d'yeux.
  2. Contre les douleurs rhumatismales et goutteuses :

    huile de camomille :

    fleurs sèches 20g
    huile d'olives 100g

    Chauffer au bain-marie 2 heures. Passer avec forte expression et filtrer à travers un linge fin. Ajouter 10g de camphre (en friction).

  3. Décoction dans un bain ou en compresse ou lavage, dans dermatoses, brûlures, furoncles, dartres, eczémas (propriétés antiphlogistiques, décontractantes, désodorisantes).

 

N.B. :

  1. Voir à romarin, formule de bain aphrodisiaque.
  2. L'infusion de camomille était jadis utilisée, après shampooing, comme eau de rinçage pour éviter la chute des cheveux. De nos jours, on ne l'emploi plus guère que pour blondir. On n'a donc retenu que cette action secondaire. Mais, dans ce cas, la mode a du bon car elle s'accorde avec l'esthétique et l'hygiène, comme avec la thérapeutique.

 

Element : Eau

Divinités : Morphée

Correspondance planétaire : Soleil, Mercure­

Propriétés magiques : Méditation, Paix, Protection, Guérison, Argent

BRUNET Jocelyne
Posté le 15/06/2011 09:26:31 Merci pour tous ces conseils, des pieds de camomille il y en a plusieurs dans mon jardin, plusieurs de vos "recettes" me conviennent ; ce site est vraiment très intéressant.
Sincères salutations, J. BRUNET
Invité
Posté le 24/01/2019 05:42:12