Propolis

Propolis, substance résineuse que les abeilles ramassent sur les écailles des bourgeons lorsque le nectar et le pollen sont encore peu abondants. Elles utilisent cette matière notamment pour enduire les parois intérieures de la ruche, ce qui en fait un produit difficile et coûteux à récolter. La propolis est toujours présente en petites quantités dans le miel et les recherches ne lui ont trouvé aucune toxicité.

 

Indications :

  1. Accélérer la guérison de l'intérieur de la bouche après une chirurgie buccale (probable)
  2. Accélérer la guérison des blessures cutanées et des attaques d'herpès génital (possible)
  3. Infections bactériennes et fongiques. Antioxydant. Amélioration du système immunitaire. Troubles gastriques, dont les ulcères duodénaux. Eradication de la bactérie H. pylori lors d'un ulcère gastroduodénal. (possible)
  4. Accélérer la guérison des tissus de l'alvéole dentaire (cavité) après une extraction. (improbable)

 

Mode d'emploi :

  1. L'application topique ne requiert qu'une mise en garde : ne pas mettre en contact avec les yeux.
  2. Par voie buccale : suivre les indications du fabricant.

 

Historique :

On a commencé à utiliser la propolis il y a plus de 2300 ans, d'abord pour nettoyer les blessures puis les enduire et éviter qu'elles ne s'infectent. Comme elle est surtout constituée de sève, cette gomme contient des flavonoïdes, sans doute responsables de son effet antimicrobien et de plusieurs autres bienfaits.

En magasin, la propolis se présente sous toutes sortes de formes: comprimés, capsules, poudres, extraits, onguents, crèmes et lotions.

 

Principales sources alimentaires : En petite quantité dans le miel.

 

Effets secondaires : Bien qu'on ne lui connaisse aucune toxicité, la propolis peut provoquer certaines réactions lorsqu'utilisée en application topique : rougeurs, inflammations et même plaies purulentes.

 

Recherches cliniques :

  • Des recherches in vitro ont démontré que la propolis peut détruire les micro-organismes, dont les bactéries et les virus. C'est à partir de ces découvertes que les recherches subséquentes ont été menées, bien qu'elles soient encore peu nombreuses.
  • Une recherche préliminaire a démontré qu'un rince-bouche avec propolis permettait, davantage qu'un placebo, d'accélérer de façon marquée le temps de guérison après une chirurgie buccale. In vitro, l'extrait de propolis s'est également avéré capable de contrôler des éléments pathogènes buccaux.
  • Les résultats d'une recherche à petite échelle laissent entendre que la crème topique contenant de la propolis pourrait activer la guérison d'une attaque d'herpès génital.
  • Des recherches in vitro suggèrent que la propolis possède des propriété antioxydante, anti-inflammatoire et anticancer.
  • Des recherches sur des animaux laissent également entendre qu'elle pourrait aider à la guérison des blessures.

 

N.B. :

  1. Ne pas mettre en contact avec les yeux.
  2. Asthme : certaines sources évoquent la possibilité que la propolis puisse aggraver les crises d'asthme.
  3. Hypersensibilité : à éviter par les personnes sensibles aux produits de l'abeille, aux baumes d'origine arboricole, et aux salicylates
  4. La propolis est un " agent sensibilisant " et peut donc amener l'organisme à développer une allergie après un usage répété
Invité
Posté le 18/03/2019 20:35:16