Première étape...

L'identification

Avant toute utilisation, les plantes sauvages doivent être identifiées. Si le moindre doute subsiste, ne pas utiliser la plante. De nombreux cas d'intoxication sont dus à une erreur d'identification. Ainsi, les feuilles de la digitale pourpre sont souvent confondues avec celles de la grande consoude.

Le matériel

Utiliser des récipients en verre, émail ou Inox, des couteaux en acier, des cuillères en bois et des passoires en plastique ou en Nylon. Un pressoir à vin peut servir pour les teintures. Ne pas employer d'ustensiles en aluminium, car cet élément, qui peut être toxique, est absorbé par les plantes.

La stérilisation

Tous les ustensiles servant à la préparation des remèdes à base de plantes doivent être stérilisés pendant 30 minutes au moins dans une solution diluée du type de celle que l'on utilise pour les biberons. Rincer ensuite soigneusement à l'eau bouillie et sécher dans un four chaud ou laver au lave-vaisselle. Une stérilisation soignée est une garantie d'hygiène qui protège les préparations, notamment les crèmes et les sirops, contre la moisissure.

Peser et mesurer

Dans la plupart des cas, une balance ménagère traditionnelle suffit, mais les balances électroniques sont plus précises. Si les petites quantités sont difficiles à estimer sur la balance, doubler les doses puis diviser la quantité de produit en deux. Pour les liquides, un verre gradué offre une précision suffisante. Les petites quantités de liquide se mesurent en gouttes

1 g d'HE env. 50 gouttes
1 ml = 20 gouttes
5 ml = 1 cuillère à café (100 gouttes)
10 ml = 1 cuillère à dessert
15 ml = 1 cuillère à soupe
70 ml = 1 verre à liqueur
150 ml = 1 verre à vin

Ne jamais dépasser les quantités recommandées et respecter précisément la posologie. Le nombre de gouttes contenues dans 1 ml dépend du calibre de la pipette utilisée.

La conservation

On prépare les infusions le jour même, tandis que les décoctions peuvent être consommées dans les 48 heures. On conserve ces deux préparations au réfrigérateur ou dans un endroit frais. Teintures, sirops et huiles essentielles se gardent plusieurs mois, voire un an, à condition de les verser dans des bouteilles en verre teinté, qui seront placées dans un endroit frais, à l'abri de la lumière. Pour les onguents, crèmes et gélules, il est préférable d'utiliser des pots en verre teinté, mais les récipients en plastique conviennent également.

Source : Larousse, Encyclopédie des plantes médicinales
Invité
Posté le 24/01/2019 05:06:55