IX L'Hermite

IX L'Hermite.jpg

Nous trouvons rassemblées ici trois figures parentes et cependant différentes : le Tarot de Mantegna montre Saturne (ou Chronos en grec), le dieu du Temps, en train de manger ses enfants ; les vieillards des Tarots de Charles VI et des Visconti transposent cette donnée en présentant un homme tenant un sablier dans sa main ; le Tarot de Marseille remplace le sablier par une lanterne en abandonnant la référence à Saturne pour évoquer Diogène. Comme la figure du Minchiate propose également le sablier comme repère, il semble bien que l'apparition de la lanterne soit effectivement récente. Il est difficile de négliger cette transformation quand tant d'autres exemples montrent l'intérêt des modifications apportées par le Tarot de Marseille.

Que le vieillard soit lié au temps, l'analogie est évidente. Entre les années de la vie prolongée et la durée indiquée par un sablier, l'association d'idées se fait d'elle-même.

Il faut observer que le Tarot de Marseille apporte une autre petite innovation, outre la lanterne : l'orthographe curieuse du titre : Hermite avec un « H ». Est-ce volontaire ou non ? Toujours est-il que cela rapproche d'Hermès, un ancêtre plus satisfaisant que Diogène pour les occultistes. Cette lampe possède d'autre part la double vertu de toute lumière : elle éclaire celui qui la porte mais elle le signale aussi à l'attention d'autrui. Sur ce point, L'Hermite du Tarot de Marseille manifeste une remarquable ambivalence : la lumière du Sage qui semble lui montrer le chemin est également un repère, un phare pour celui qui cherche.

En même temps, le passage du sablier à la lampe manifeste un changement radical sur un autre plan. Si le sablier mesure le Temps, la lampe détermine un Espace et nous passons d'un type d'univers à un autre ; de l'univers des sons et du langage qui s'inscrivent dans une durée à l'univers moderne des images visuelles. L'oreille qui enregistre les messages selon une durée laisse place à l'œil qui règne sur l'espace et l'instantané. Le vieillard n'a pas changé pourtant ; d'une certaine manière, la figure de cet Hermite illustre cette liaison fondamentale de l'Espace et du Temps.

L'Hermite est un mystique, et ce n'est pas la nuit qui l'entoure mais son âme qui est éclairée par la lumière divine. Empruntons à Court de Gébelin les éléments d'une synthèse ; on jugera par la même occasion du style de ce fameux initiateur : « Le n° IX représente un Philosophe vénérable en manteau long, un capuchon sur les épaules ; il marche courbé sur son bâton, et tenant une lanterne de la main gauche. C'est le Sage qui cherche la justice et la vertu. On a donc imaginé, d'après cette peinture égyptienne, l'histoire de Diogène qui, sa lanterne à la main, cherche un homme en plein midi. Les bons mots, surtout épigrammatiques, sont de tout siècle ; et Diogène était homme à mettre ce tableau en action. Les Cartiers ont fait de ce Sage un Hermite. C'est assez bien vu : les Philosophes vivent volontiers en retraite, ou ne sont guère propres à la frivolité du siècle. Héraclite pas-sait pour fou aux yeux de ses chers concitoyens : dans l'Orient, se livrer aux sciences spéculatives ou s'hermétiser est presque une seule et même chose. Les Hermites égyptiens n'eurent rien à reprocher à cet égard à ceux des Indes et aux Talapoins du Siam : ils étaient ou sont tous autant de Druides. » Court de Gébelin retrouve ici la relation de L'Hermite avec le temps. Qu'est-ce que « s'hermétiser », sinon se retirer au centre de soi-même et tenter de rendre le temps immobile?

  • Interprétation de Pitois
    Interprétation de Pitois
  • Tarot des Visconti
    Tarot des Visconti
  • Tarot de Mantegna
    Tarot de Mantegna
  • Tarot populaire suisse
    Tarot populaire suisse
  • Tarot "à deux têtes" italien contemporain
    Tarot "à deux têtes" italien contemporain
  • Tarot de Marseille
    Tarot de Marseille
  • Tarot de Wirth
    Tarot de Wirth
  • Tarot espagnol
    Tarot espagnol
  • Tarot de Waite
    Tarot de Waite
Source : Les Tarots, Brian Innes
Invité
Posté le 20/06/2019 17:25:46