XIX Le Soleil

XIX Le Soleil.jpg

Troisième figure de cette série, voici Le Soleil resplendissant, régnant sur la création. Dans le Tarot des Visconti, un enfant robuste tient des deux mains l'astre du jour, le pied posé sur un nuage. Pour le Tarot de Charles VI, le soleil domine une jeune fileuse. Dans le Minchiate, comme dans le Tarot populaire suisse, le soleil domine un couple d'amoureux et se rapproche du Tarot de Marseille.

La fileuse du Tarot de Charles VI est une Parque, et le soleil règne comme origine de l'esprit et de la vie. Wirth précisera : « Le Soleil enrichit ses enfants spirituellement, l'or qu'il leur prodigue n'est pas le métal qui tente les avares, c'est l'or philosophique des vrais disciples d'Hermès. Ces initiés ne se font aucune illusion sur la valeur des choses et possèdent tout parce qu'ils ne convoitent rien... Quant à la Lyre, son absence est à regretter, car c'est aux accords d'harmonie qu'en tire un puissant artiste que les pierres s'animent et s'assemblent d'elles-mêmes, comme lors de la construction des remparts de Thèbes, la ville sainte, par l'effet des incantations d'Amphion... »

Expression concrète de l'harmonie par le soleil, on peut aussi en voir la trace dans le nombre 19 qui se décompose en 10 et 9, 10 représentant le cycle universel et 9 la perfection. Paul Marteau, qui commente ce fait, ajoute : « Cette lame signifie le triomphe de l'homme sur la matière et son évolution en accord avec la divinité. Elle est opposée à la précédente qui représentait l'action de l'homme, séparée, distincte de celle du divin, tandis que par son image du soleil, ainsi que son nombre l'indiquait, elle montre l'apport d'une forme divine, rayonnante et bienfaisante... »

Comme pour confirmer cela, Waite se sépare de la tradition pour montrer un enfant nu en équilibre sur un cheval et tenant un grand drapeau à la main.

Rien d'étonnant que de nombreux commentateurs aient identifié cette lame avec Apollon ; bien qu'Apollon soit souvent confondu avec le soleil, il ne fut jamais représenté sous la forme donnée dans le Tarot de Marseille. Si nous nous référons à Hélios, alors les deux enfants peuvent être les deux fils qu'il eut de Persé, Acetes et Perspes; ou ses deux filles Circé et Pasiphaé, ou les enfants qu'il eut de Naera, Phaetus et Lampetia, les gardiens de ses troupeaux. Circé est connue par les enchantements qui lui permirent de transformer les compagnons d'Ulysse en porcs quand ils débarquèrent sur l'île.

D'un autre point de vue, les deux personnages peuvent venir d'une confusion dans la copie du Tarot des Visconti, où l'on voit la carte du monde avec deux enfants tenant un globe. Ils pourraient être les Dioscures (ou Gémeaux) que l'on retrouve sur Le Soleil. L'hypothèse est difficile à confirmer, car la figure du Tarot des Visconti n'est pas reprise dans le Minchiate et l'on ne voit guère par quelle filiation les cartiers du Tarot de Marseille auraient connu celui des Visconti. En réalité, le couple de jeunes gens se trouve lié au Soleil, comme en témoignent les gravures des « enfants du soleil » analogues à celles reproduites pour la Lune. Deux jeunes lutteurs y figurent souvent.

Quoi qu'il en soit, le Soleil a toujours été essentiel pour les humains ; c'est l'évidence même. Il est source de toute vie et sa disparition pendant la nuit ou les éclipses entraînait une grande crainte chez les primitifs. Apollon qui représentait le Soleil devint un dieu aux multiples fonctions ; il mûrit les récoltes, il les protège des fléaux, il tue à distance mais aussi guérit les maladies. Il était si prééminent parmi les autres divinités qu'il est devenu le dieu de la Prophétie et de la Divination pour certaines communautés.

Plutarque résumera ces données en reliant le Soleil à la Lune de la façon suivante : « La puissance fécondante du soleil fait naître à nouveau sur la lune de nouvelles âmes qui vont sur terre y recevoir leurs corps. Ainsi le soleil est le générateur des germes de toutes les existences, ayant la nature d'un esprit indépendant qui se détermine soi-même, et qui est le vrai noyau de notre être. Cet esprit forme lui-même son âme, et tous deux unis forment un corps. Mais cette dernière formation est par beaucoup d'aspects soumise à la chance ». Rappelons que de nombreux acteurs anciens distinguent, comme nous faisons ici, l'âme de l'esprit, ce dernier étant bien supérieur. Ainsi, tandis que la lune règne sur l'âme et les rêves, le soleil gouverne l'esprit et l'intelligence la plus évoluée. Or cette intelligence s'incarne. Ici la présence du mur en est un signe ; elle s'incarne dans une architecture élémentaire, mais bien réelle, faite par la main de l'homme. Il est utile de considérer chaque lame en elle-même, mais il est aussi nécessaire de l'analyser par rapport à d'autres.

  • Interprétation de Pitois
    Interprétation de Pitois
  • Tarot des Visconti
    Tarot des Visconti
  • Tarot de Mantegna
    Tarot de Mantegna
  • Tarot populaire suisse
    Tarot populaire suisse
  • Tarot "à deux têtes" italien contemporain
    Tarot "à deux têtes" italien contemporain
  • Tarot de Marseille
    Tarot de Marseille
  • Tarot de Wirth
    Tarot de Wirth
  • Tarot espagnol
    Tarot espagnol
  • Tarot de Waite
    Tarot de Waite
Source : Les Tarots, Brian Innes
Invité
Posté le 19/04/2019 17:11:48