Table d'Emeraude

  1. Il est vrai, sans mensonge, très véritable.
  2. Ce qui est en bas est comme ce qui est en haut, et ce qui est en haut est comme ce qui est en bas, pour faire les miracles d'une seule chose.
  3. Et comme toutes choses ont été et sont venues d'un, ainsi toutes choses sont nées dans cette chose unique par adaptation.
  4. Le Soleil en est le père, la Lune en est la mère, le vent l'a porté dans son ventre, la terre est sa nourrice.
  5. Le père de tout le Thélème est ici ; sa force est entière si elle est convertie en terre.
  6. Tu sépareras la Terre du Feu, le subtil de l'épais, doucement, avec grande industrie.
  7. Il monte de la terre au ciel et de rechef il descend sur la terre et il reçoit la force des choses supérieures et inférieures.
  8. Tu auras par ce moyen toute la gloire du monde et toute obscurité s'éloignera de toi.
  9. C'est la force forte, car elle vaincra toute chose subtile et pénétrera toute chose solide.
  10. Ainsi l'univers a été créé.
  11. De ceci seront et sortiront d'innombrables adaptions desquelles le moyen est ici.
  12. C'est pourquoi j'ai été appelé Hermès Trismégiste, ayant les trois parties de la philosophie du monde.

Ce que j'ai dit de l'opération du Soleil est accompli et parachevé.

Source : L'évolution de l'occultisme, P. -V. Piobb
Biodis Vitriol
Posté le 17/02/2014 21:41:20 En ce qui concerne la première stance, considérer que vrai, sans mensonge et très véritable ne sont pas des synonymes en langage hermétique. Il s'agit d'une trinité avec un médiateur ...
Michel Bataille
Posté le 31/08/2015 00:15:55 Ce n'est pas une trinité. Il faut reprendre le texte original latin lui meme traduit du grec via une traduction en arabe. Le point 1 n'est donc pas complet. Le texte latin dit : Verum, sine mendacio, certum et verissimum. En traduction libre : Il est vrai, sans mensonge certain et très veritable. Quatre assertions et non pas trois.

Il s'agit des quatre vérités ce qui a donné, depuis le moyen-âge, l'expression "dire à quelqu'un ses quatre vérités". Retour au texte original : Verum = il est vrai, c'est une assertion. Sine mendacio, sans mensonge, c'est à dire non sujet à des divagations, non falsifiable (ce qui n'en fait pas une théorie scientifique), sans arrière-pensées. Certum = certain, d'un point de vue philosophique. On dirait un axiome en mathématique. Et verissimum = il peut être démontré au laboratoire reproduit de main d'homme. (Inter manus eius inventa...)

Il manque à cette table d'émeraude le premier paragraphe. Il est souvent omis. C'est très fâcheux car c'est en lui que se trouve la clé du secret. La conception qu'il faut avoir des chose avant de broyer de la stibine par kilos et de courir la forêt pour trouver des chênes galleux... Ceux qui opèrent me comprendront. Le voici : « Verba secretorum Hermetis, quae scripta erant in tabula Smaragdi, inter manus eius inventa, inobcuro antro, in quod humatum corpus eius repertum est. » C’est l’introduction essentielle dont il faut comprendre le sens pour comprendre la suite. Pour aide, nous sommes tous enfermés dans cet « obscuro antro », cette caverne obscure. Le but de l’alchimie est d’y faire entrer la lumière... Son seul but.
Invité
Posté le 10/12/2019 22:10:16