De Saint-Martin, Louis-Claude (1743 - 1803)

De Saint-Martin, Louis-Claude.jpg

Louis-Claude de Saint-Martin dit "Le Philosophe Inconnu" fut appelé ainsi au début de sa carrière spirituelle. Plus tard on le nomma souvent "Le Théosophe d'Amboise" du nom de la ville où il naquit en 1743. Après une courte carrière comme avocat, il s'engagea comme officier dans l'armée royale. Il devint un membre actif de la Franc-Maçonnerie. Plus tard, il démissionna de l'armée pour aider Martinez de Pasqually dans l'organisation d'un système de Hauts Grades Maçonniques. Le but de ce système était d'attirer ceux qui étaient intéressés par des activités spirituelles et théurgiques, en restant dans le cadre de la Maçonnerie. Saint-Martin reçut les plus hauts degrés et représenta les Loges françaises dans plusieurs convents, parfois en association avec le fameux Comte de Saint-Germain.

Après plusieurs voyages en Angleterre et en Italie, Saint-Martin s'établit à Strasbourg de 1788 à 1791. Il découvrit et étudia l'oeuvre de Jacob Boehme, traduisit et publia (à Amsterdam) en français l'oeuvre du Théosophe de Görlitz. Ce contact avec la théosophie traditionelle changea complètement sa vie. Son évolution spirituelle peut être suivie dans sa correspondance avec le Suisse Kirchberger, qui fut publiée sous le titre de Correspondance Théosophique.

Saint-Martin prit une part active dans la préparation de la Révolution Française, car il considérait qu'un changement dans la structure du gouvernement de la France eetait une neecessité. Avec d'autres membres de la petite noblesse française, il tenta d'instaurer la Synarchie, un gouvernement exercé par un nombre limité d'individus élus pour leur intégrité morale et leur qualification à gérer les différentes branches du gouvernement. L'histoire a prouvé que le système synarchique était une utopie, pourtant Saint-Martin reste connu pour avoir décrit le principe bien connu du gouvernement démocratique : Liberté, Egalité, Fraternité, qui reste encore aujourd'hui la devise de la France.

Saint-Martin peut être classé, sans aucun doute, parmi les théosophes classiques et on peut le considérer comme celui qui a le plus influencé la théosophie moderne et même la Société Théosophique de Madame Blavatsky. Celle-ci fut Martiniste, ainsi que la plupart des membres de ses débuts : Annie Besant, J.I. Wedwood, C.W. Leadbeater, le Dr. Gérard Encausse, Rudolph Steiner, etc... C'est du Livre des Nombres, de Saint-Martin, qu'Héléna Peetrovna Blavatsky s'inspira pour créer le sceau de sa Société Théosophique. Vers 1880, de nombreuses publications portèrent les sceaux Martinistes et Théosophiques sur leurs couvertures. Certains textes de Saint-Martin sont encore utilisés dans les millieux théosophiques modernes, en particulier son invocation : "Puissent les Saint Etres, dont vous aspirez à devenir les disciples....".

Invité
Posté le 24/08/2019 11:03:24