Les Apôtres...

Répondre
Jp_fr22 Jp_fr22
Posté le 14/08/2006 18:24:42
Bonjour à tous,

Pierre Piobb dans sa "Clef Universelle des Sciences secrètes" nous présente ainsi dans le glossaire quelques remarques sur les Apôtres du Christ :

"On ne doit jamais perdre de vue que les Apôtres dont parlent les Évangiles sont au nombre de douze. Chacun d'eux correspond donc à un signe du zodiaque. La figuration se fait ainsi selon un dodécagone et l'on place le Christ au milieu. Le dessin n'en a pas été donné dans ce volume parce que son objet est seulement d'indiquer la manière de comprendre les choses et non pas de les expliquer à fond. Il y a une clef des douze Apôtres : elle réside dans quelques-uns de leurs noms dont certains sont grecs et constituent des repères."


Sur ce, je me suis mis au travail, et j'ai donc recherché la correspondance de ces Apôtres avec les douze signes zodiacaux.

Tout d'abord, il semble y avoir dans les trois premiers évangiles surtout, une présentation en trois étapes des évangélistes :



  • (Simon) Pierre, appelé Képhas.
  • André, frère de Pierre.
  • Jacques dit le Majeur, frère aîné de Jean.
  • Jean (Iona)




  • Philippe
  • Barthelemy, autrement appelé "Nathanaël" (Dieu donne).
  • Matthieu le Publicain, nommé aussi Lévy.
  • Thomas surnommé "Dydime".




  • Jacques dit le Mineur, fils d'Alphée.
  • Thaddée, Judas ou Jude, fils de Jacques, surnommé "Lébée".
  • Simon le Zélote.
  • Judas l'Iscariote.


Pierre est le Bouvier, le conducteur du troupeau, il s'agit là incontestablement du signe du Bélier : c'est le Jupiter en robe ecclésiastique.

De là, nous pouvons inférer que les trois autres Apôtres se placeront tout naturellement sur la croix des signes CARDINAUX mobiles. Continuons :

André, c'est-à-dire "Andros-l'homme" se situera au signe de la "porte des hommes" : le Cancer.

Jacques le Majeur, qui est frère ainé de Jean, devra donc se situer sur un signe précédent le signe de Jean. Ce signe sera la Balance.

Puis Jean trônera à la porte des Dieux, le Capricorne (on lui doit bien ça), lieu de la source (Krènè) ou si vous préférez de la montagne du "Golgotha" (le Crâne).

Voyons le second Quaternaire :
Philippe ou de son nom grec Philipos évoque un certain type de cycles d'or de l'époque à l'effigie d'un roi célèbre du même nom. Cet emblème de production du travail correspond à la Vierge.

C'est donc de la croix des signes communs dont il s'agit ici.

Barthélémy, l'Israélite que le Christ trouva "sans détours", correspond au Sagittaire. Son autre nom "Nathanaël", qui signifie "Dieu a donné" confirme l'attribution, puisque le Sagittaire est le symbole de la progéniture et des dons.

Quand à Matthieu le Publicain ou péager, il trouve sa place aux Poissons, qui sont justement le symbole du passage et des droits qui s'y rapportent.

Thomas ou "Dydime", qui signifie "jumeau", a sa correspondance au signe des Gémeaux.

Passons au troisième quaternaire, ou croix des signes fixes :
Nous trouvons Jacques le mineur "fils d'Alphée". Or le fleuve Alphée de la mythologie correspond au Verseau.

Thaddée, ou "Lébée", fils de Jacques correspondra au prochain signe de la croix, le Taureau : Le terme grec "lébès" qui signifie vase, ou chaudron, nous le confirme.

Simon le Zélote (Zélotès), qui signifie "rigoriste, rigoureux", et dont on semble avoir fait le terme français "zélé", correspond au signe du Lion.

Et enfin Juda l'Iscariote (le Cananéen), le traître, a pour domicile le Scorpion.

Piobb nous dit que les noms grecques que portent certains Apôtres constituent une clé de compréhension nous permettant d'approfondir les enseignements de sa "Clef Universelle".

Or, je trouve cinq noms ou surnoms d'origine grecque :

  • André
  • Philippe
  • Dydime
  • Lebbée
  • Zélote


On pourrait penser qu'il y a "Simon", mais c'est ici le prénom hébreu "Shimon". Et pour éviter toute confusion à cet égard, il semble que l'on ait pris soin de renommer le premier Simon "Képhas", c'est-à-dire Pierre, puis d'ajouter au second ce surnom de "Zélote" qui ôte tout doute quant à l'origine linguistique à considérer.

Les Apôtres à prendre en considération semblent donc être au nombre de cinq, suivant une disposition de signes successifs Taureau, Gémeaux, Cancer, Lion, Vierge.

Cette disposition semble se rapporter à une projection diamétrale Bélier-Balance.

Il faut noter au passage que dans l'Evangile selon St Jean, trois des quatre premiers Apôtres sont nommés "Boanerges", ce qui est traduit par "Fils du tonnerre" : il s'agit respectivement de Pierre, Jacques, et Jean.

Ceci semble correspondre au notions d'Ascendant, de Descendant, et au point théorique de "rupture du cercle", donné à Véga de la Lyre (certainement le même qui permit à Jupiter d'entrer dans la Tour ou était enfermée Danaé, sous forme de pluie d'or...)

Voilà quelques considérations qui je l'espère se montreront utiles à ceux qui cherchent de ce côté du monde.

Ces choses peuvent se discuter, vu que je suis loin d'en comprendre tous les tenants et aboutissants... (Ah! Sacré Piobb !)


Bien à vous,
J-P.


PS : Observez aussi que les premiers Apôtres de chaque croix sont disposés selon les trois clefs musicales : fondamentale, quarte, et quinte.
Répondre
Agleon9 Agleon9
Posté le 23/02/2020 15:53:32
Bonne piste de recherche pour ceux qui veulent creuser et comprendre d'avantage.
Répondre
Ralpmet Ralpmet
Posté le 04/06/2020 09:26:53
peut être que jacques le majeur,le premier est le premier cad belier
que Philippe hypos est sagittaire
que jean l'initiation est verseau
Invité Invité
Posté le 21/09/2020 02:09:15
Gras Italique Souligné Citation Liste à puces Image Lien