Ouvrages de Fludd & Piobb

Répondre
Matemius Matemius
Posté le 07/11/2007 21:23:36
Bonjour,

suite à un rapide survol de la bibliographie figurant dans l'année occultiste et psychique de P. -V. Piobb, je m'interroge sur l'existence de certains de ses écrits. En effet, il y est fait mention de traductions de Robert Fludd :

  • Métaphysique ésotérique (De Macroscomi metaphysica)
  • Ontologie théosophique (De Macrosmi physica)

Le premier est annoncé comme étant sous presse aux éditions Daragon, le second étant prévu pour 1909.

Par ailleurs, il est fait mention de dix ouvrages dans le cadre du projet "Les Mystères des Dieux", lui même inscrit dans un projet de plus grande envergure intitulé "Bibliothèque des Mystères" :

  • Vénus
  • Hécate
  • Mithra
  • Mars
  • Apollon
  • Brahma
  • Jehovah
  • Isis
  • Dionysos
  • Christ


Vénus et Hécate sont connus, le premier publié en 1907 par P. -V. Piobb, le second par M. -F. Nouveau-Piobb en 1961.Cependant, les huit autres ne semblent pas avoir vu le jour.

Après quelques recherches, il semblerait que Métaphysique ésotérique ait put être paru, alors que je n'ai trouvé aucune trace du deuxième.

Je suis très intéressé par toute information sur le sujet.

En attendant, ça donne toujours des pistes à explorer sur l'œuvre Piobb.

Cordialement,
Matemius
Répondre
Aquarius33 Aquarius33
Posté le 24/02/2015 11:28:53
Il semblerait (prudence rien n'est certain) que les manuscrits existent bel et bien. Apollon (trouvé dans une succession récemment) serait entre les mains d'un éditeur qui pour le moment le met en rétention... Pour les autres ils doivent être bien à l'abri surtout celui du Christ car il concerne notre civilisation et notre temps.. donc à voiler sûrement
Répondre
Invité Invité
Posté le 03/03/2015 16:45:20
chose étrange, le quatrain latin (Centurie VII, p.79) contient en initiales son nom" => oui, et ça se traduit par : Profane, Ignorant, sOt, Béotien ...

Le journaliste d'origine corse, rédacteur parlementaire puis ésotériste, imagine une sorte de code s'appuyant sur l'idée que les "Vingt ans du regne de la lune passés" du quatrain I-48, à partir du 14 mars 1547 (d'après le texte de l'édition d'Amsterdam de 1668), et non de 1557, doivent s'appliquer au cycle de Méton (19 ans), soit 1547 + 380 (20 × 19 ans) = 1927, année de parution de son ouvrage !

Le numérologue souligne astucieusement une constante numérique (54) dans la 1ère chronologie (p.15) mais compte 4680 vers pour le corpus versifié (incluant ceux des 942 quatrains des Prophéties, ceux des 141 quatrains des almanachs connus à son époque, et ceux des 58 sizains apocryphes), à répartir sur une ellipse et selon trois alidades. Suivent une série d'élucubrations dites "chrono-cosmographiques", distrayantes à condition d'avoir du temps à perdre, le conduisant à d'autres de nature politique, et s'organisant autour de "symboles", ici une fleur de lys, là un aigle ou un coq, plaqués sur des cartes de France.

Piobb, ça vaut à peu près 0 quant à l'étude de Nostradamus !

© PG http://cura.free.fr/mndamus.html
Répondre
Invité Invité
Posté le 05/03/2015 18:07:47
Mon pauvre Ignorant.... si tu savais vraiment ce que sont "les Centuryes" tu te tournerais mille et une fois dans ton lit.
Comme il est dit: Que les Ignorants, les sots et les barbares se tiennent à l'écart... Je pense que tu fais parti de cette cohorte cher Ignorant.

Sache que PVP était un Hercule et un 33 donc loin d'être un 0 dans l'étude de NOSTRADAMUS...

Réfléchit sur le sens très caché de ce nom et surtout si tu ne sais lire...sache compter
Invité Invité
Posté le 02/12/2022 07:14:11
Gras Italique Souligné Citation Liste à puces Image Lien