Vénus en Lion ou Vénus en aspect au Soleil

Répondre
Invité Invité
Posté le 09/08/2018 08:10:37
L’éloignement de ces deux astres n’excède jamais 48°. Le seul aspect majeur qui puisse intervenir entre elles est donc la conjonction. Ensuite, ce qui fait la différence, c’est que celle-ci peut-être bien configurée ou difficilement aspectée.

Cette conjonction renforce les qualités féminines chez tous les êtres, hommes ou femmes et confère des vertus essentielles propres à la création artistique. L’esprit est généralement raffiné à moins qu’il ne s’agisse seulement la recherche des plaisirs sensuels. Quoi qu’il en soit le sujet a besoin de liens affectifs et amicaux. Ce rapport entre ces deux planètes donne du style, du charme, de la séduction, de la mondanité. Il existe un certain sens de la mode. La vie sociale est généralement intense, mais en cas d’une conjonction mal aspectée, il existera une tendance à la vanité et à l’égocentrisme.

Cette conjonction est considérée comme l’une des plus prometteuses. Elle enrichit la vie, l’épanouit et tend à la sublimation de toutes choses. Cette rencontre astrale est en quelque sorte la fusion entre la conscience que le Soleil symbolise et l’affectivité que représente Vénus, d’où ce désir de plaire et d’être apprécié. C’est bien sûr l’aspect même du charme dont le style dépendra du signe dans lequel se trouve la conjonction.

Qui possède cette conjonction dans son thème natal a eu durant ses premières années de vie des parents qui l’ont sans doute abreuvé des mille et un conseils simples et de bon goût censés l’aider à devenir, dans la vie, quelqu’un de comme il faut. Quelqu’un de bien sous tous rapports qui saura faire son chemin et peut-être même trouver le bonheur. Peu à peu se sont ainsi imprimés dans l’être le texte de son rôle social et l’image idéale vers laquelle on l’invitait à tendre. Le plus extraordinaire c’est que ce sujet n’a pas ressenti cela comme une odieuse robotisation et qui va s’efforcer d’incarner le plus aimable possible les vertus qu’on a voulu lui inculquer. Ainsi, il est particulièrement doué pour montrer aux autres que le bonheur existe. Par ailleurs, il prend bien soin de n’adopter que des conduites qui lui attireront la sympathie bienveillante des autres.

Toutefois, si cette conjonction est mal configurée, Si Vénus est la plus forte par sa maîtrise sur le signe où elle séjourne, le sujet transgressera avec charme les sacro-saints bons principes. Il se laissera aller à son naturel, à ses inclinations et à ses bons mouvements sans se soucier du qu’en-dira-t-on, mais sans un point de secret orgueil. Par contre, si le Soleil étouffe Vénus, parce que dans ses dignités, l’être en sera réduit à ne chercher le plaisir que dans le culte de héros factices, l’imitation de modèles forts séduisants mais totalement décalés par rapport à la vie quotidienne et à ses relations courantes.

La rencontre de Vénus et du Soleil tend à renforcer l’idéal (le Soleil) amoureux (Vénus), de même les rapports sociaux sont favorisés. Toutefois si le Soleil est en exil (Verseau) ou en chute (Balance), la volupté (Vénus) risque de prendre le pas sur la volonté (le Soleil). Cette même conjonction dans un signe où Vénus est en détriment (Scorpion, Bélier, Vierge, Capricorne), il existera une tendance à se détourner de l’idéal amoureux ou bien à l’altérer.

Cette belle conjonction promet souvent le succès dans la vie sociale et un beau mariage, surtout pour une femme. On peut imaginer que si cette configuration a lieu en Maison VII, ce sera un gage d’un bonheur conjugal sans partage. Le ou la partenaire sera forcément marqué par Vénus, soit par signe soit par une dominante planétaire vénusienne. Elle confère parfois des dons pour la musique ou la peinture. C’est un facteur de chance très appréciable dans la destinée. Pourtant, si cette conjonction est mal configurée, elle est synonyme de vie bohème et frivole, avec un amour exagéré du plaisir, une forme de mollesse ou d’indolence, une volupté sexuelle désordonnée et donc une instabilité affective, d’autant qu’elle confère un aspect de magnétisme considérable et une profonde envie de s’amuser dans la vie. Sur le plan de la santé, elle prédispose aux troubles endocriniens.

On se souvient que Vénus gouverne le Taureau et par analogie la Maison II du thème, à savoir tout ce qui à rapport avec l’argent, la façon de le gagner et même de le dépenser. Aussi cette conjonction en Maison II augure de bons revenus ou une certaine chance sur le plan matériel et financier. L’action peut s’exercer dans plusieurs domaines : financier, monétaire ou même artistique. Cependant, si cette conjonction est mal aspectée, voilà qui évoquera la prodigalité du sujet ou même de son conjoint.

Cette conjonction est fréquente dans le thème des comédiens et comédiennes, tous ceux qui sont sous les feux de la rampe, comme les chanteurs, les artistes et les peintres, surtout si elle a lieu dans la Balance, mais aussi en Taureau ou en Lion.

Cette conjonction dans le Scorpion, la morale en souffre, cependant en Maison VIII elle peut apporter dons, héritages, avantages financiers quelconque par indemnités, ou même une certaine chance dans des placements boursiers.

Dans les Poissons, elle mènera à l’intempérance, à des espérances de gains grandioses ou de vie facile, tout à fait illusoires.

Parfois, la conjonction est dissociée car les deux planètes n’occupent pas le même signe. Exemple : Soleil 29° Taureau et Vénus 0° Gémeaux. Cette drôle conjonction devra être interprétée comme des obstacles caractériels troublant l’union.

Enfin, le Soleil étant le maître symbolique de la Maison V, sa rencontre avec Vénus devrait favoriser les fonctions reproductives. C’est un indice de fécondité. C’est aussi le gage du bon fonctionnement des organes régis par Vénus. En cas de configuration difficile, on constate des troubles de la circulation sanguine et la propension aux varices.
Invité Invité
Posté le 10/12/2019 23:31:58
Gras Italique Souligné Citation Liste à puces Image Lien