Verveine

Verbena officinalis

verveine.jpg

Verveine, plante de la famille des verbénacées, dont on cultive des espèces ornementales originaires d'Amérique et une variété officinale. La verveine officinale est une herbacée vivace, à petit rhizome. La tige est quadrangulaire et sa partie basale est parfois lignifiée. Les fleurs, réunies en épis, ont un calice tubuleux à cinq dents et une corolle également tubuleuse, à cinq lobes. Le fruit est une capsule oblongue à quatre loges contenant chacune une graine.

La famille des verbénacées compte quelque trois mille espèces et est étroitement apparentée à la famille des labiées dont elle diffère en particulier par la forme des fleurs. Un des membres les plus connus de cette famille est le teck, qui fournit l'un des bois d'œuvre les plus précieux et durables, utilisé plus particulièrement pour la construction des bateaux. Certains types de palétuviers font également partie de cette famille. Quelques arbres ornementaux, cultivés dans les régions tempérées, sont aussi membres de cette grande famille. Le genre de la verveine comporte environ deux cent cinquante espèces cultivées pour leurs fleurs souvent parfumées. Les tisanes de feuilles de la verveine officinale auraient des vertus digestives.

La famille des verbénacées appartient au même ordre que celle de la menthe : les labiales.

 

Famille : Verbénacées

Origine : Amérique

Parties utilisées : plante fleurie

Chimiotypes : verbénaline (antispasmodique : Bourdier, Cheymol), verbénine (active les contractions utérines et augmente la sécrétion lactée : Kotoku Kuwazina)

Synonymes : herbe à tout les maux, guérit-tout, herbe sacrée, herbe du sang, herbe du foie

 

Propriétés :

Usage interne :

  1. Sédatif
  2. Antispasmodique
  3. Antinévralgique
  4. Antithermique (Ricci : pour lui, supérieur à la quinine)
  5. Digestif
  6. Expectorant
  7. Facilite l'accouchement
  8. Galactogène

Usage externe :

  1. Rubéfiant
  2. Vulnéraire

 

Indications :

Usage interne :

  1. Douleurs gastriques
  2. Rhumatismes
  3. Névralgies (trijumeau : H. Leclerc)
  4. Paludisme
  5. Cellulites douloureuses
  6. Préparation à l'accouchement
  7. Insuffisance lactée des nourrices
  8. Migraines

Usage externe :

  1. Contusions, entorses, plaies

 

Mode d'emploi :

Usage interne :

  1. Infusion : 1 cuillerée à dessert de plante coupée pour une tasse d'eau. Bouillir et infuser 10 minutes. 2 ou 3 tasses par jour
  2. Extrait fluide de la fleur stabilisée : 1 ou 2 cuillerées à café par jour

Usage externe :

  1. 1 poignée pour 1 litre d'eau (ou du vinaigre, ou du vin). Bouillir 10 minutes. En compresses chaudes sur les contusions, entorses, plaies, névralgies

 

N.B. :

  • Au temps des Gaulois, les prêtres lavaient leurs autels avec l'infusion de verveine, qui entrait dans la composition de l'eau lustrale.
  • Les matrones prescrivaient la verveine pour faciliter l'accouchement et augmenter la sécrétion lactée. La découverte de la verbénine est venue confirmer le bien-fondé de cette médecine empirique.

 

Element : Terre

Divinités : Cerridwen, Mars, Vénus, Aradia, Isis, Jupiter, Thor, Junon

Correspondance planétaire : Vénus

Invité
Posté le 24/08/2019 20:29:28