Dans l'herbier du Lion ....le Blé

Répondre
Invité Invité
Posté le 31/08/2018 06:57:44
Une cérémonie des mystères d’Eleusis mettait en un parfait relief le symbolisme essentiel du blé. Au cours d’un drame mystique commémorant l’union de Déméter avec Jupiter, un grain de blé était présenté, comme une hostie dans l’ostensoir, et contemplé en silence. C’était la scène de l’époptie, ou de la contemplation. A travers ce grain de blé, les époptes honoraient Déméter, la déesse de la fécondité et l’initiatrice aux mystères de la vie. Cette contemplation muette évoquait la pérennité des saisons, le retour des moissons, l’alternance de la mort du grain et de sa résurrection en de multiples grains. Le culte de la déesse était la garantie de cette permanence cyclique ; d’ailleurs, le sein maternel et le sein de la terre ont été souvent comparés.

Rappelant la mort et la renaissance du grain, l’émouvante cérémonie de l’époptie a été rapprochée de l’évocation du Dieu mort et ressuscité, qui caractérisait les cultes à mystère de Dionysos. Mais cette interprétation n serait qu’une dérivée de la première. Elle rappellerait également que l’épi de blé était aussi un emblème d’Osiris, « symbole de sa mort et de sa résurrection ». Quant Saint Jean annonce la glorification de Jésus par sa mort, il ne recourt pas à un autre symbole que le grain de blé.

Chez les Grecs et les Romains, les prêtres répandaient du blé ou de la farine sur la tête des victimes avant de les immoler. N’était-ce pas jeter sur elles la semence d’immortalité ou la promesse d’une résurrection ?

Le profond symbolisme du grain de blé s’enracine peut-être aussi dans un autre fait. L’origine du blé est parfaitement inconnue, comme celle de beaucoup de plantes cultivée, et en particulier de l’orge, du haricot et du maïs. On peut multiplier les espèces, en marier quelques-unes, en améliorer la qualité, on n’a pas réussi à créer du blé ou du maïs, ou l’une de ces plantes alimentaires de base. Elles apparaissent donc essentiellement dans les différentes civilisations, comme un présent des dieux, lié au don de la vie. Déméter donne l’orge et envoie Triptolème répandre le blé dans le monde ; Xochiquetzal apporte le maïs ; l’ancêtre Forgeron des Dogons dérobe au ciel toutes les plantes cultivées, pour les offrir aux hommes, comme Prométhée leur donna le feu du ciel.

Le blé symbolise le don de la vie qui ne peut être qu’un don des Dieux, la nourriture essentielle et primordiale.

Source: Dictionnaire des Symboles – Jean Chevalier et Alain Gheerbrant – Robert Laffont/Jupiter – Collection Bouquins
Invité Invité
Posté le 12/12/2019 23:33:22
Gras Italique Souligné Citation Liste à puces Image Lien