La Sorcellerie

Répondre
Invité Invité
Posté le 11/06/2018 20:46:05
La sorcellerie n’est pas que légendaire, elle a été et reste réelle. Loin d’être éteinte, elle est bien vivante et florissante. Depuis que les dernières lois contre la sorcellerie ont été abrogées (aussi récemment que dans les années 1950), sorciers et sorcières ont pu sortir de l’anonymat et afficher leurs vraies
couleurs. Et qui sont-ils ? Ce sont des hommes et des femmes d’aujourd’hui, intelligents, réfléchis et sensibles à la communauté. La sorcellerie n’est pas un pas en arrière, une fuite vers une époque plus marquée par les superstitions.
Loin de là. C’est un pas en avant.

La sorcellerie est une religion qui convient beaucoup plus à notre époque que la grande majorité des doctrines établies. C’est l’acceptation de la responsabilité personnelle et sociale. C’est la reconnaissance d’un univers holistique et un moyen de sensibiliser les consciences. Égalité des droits, féminisme, écologie, harmonisation, amour de nos semblables, protection planétaire — ce sont tous
des éléments qui font partie intégrante de la sorcellerie, religion ancienne et pourtant nouvelle.

Ce qui précède n’est certainement pas ce que la moyenne des gens pense de la sorcellerie. Non, les conceptions erronées sont profondément ancrées après des siècles de propagande. Nous étudierons plus loin comment ces idées erronées ont pris naissance et pourquoi.

Avec la diffusion de l’information sur la sorcellerie, c’est-à-dire sur sa nature et sa pertinence dans le monde actuel, vient le chercheur. S’il y a cette solution de rechange aux religions conventionnelles — cette approche moderne et progressiste de la vie appelée sorcellerie — alors comment fait-on pour en
faire partie ? Voilà le hic pour bon nombre de gens. On trouve de l’information générale sur l’Ancienne Religion, des données valables provenant des sorciers eux-mêmes, mais pas nécessairement une voie d’accès à leur ordre. La grande majorité des couvents (assemblées de sorcières) sont encore assez méfiants qu’ils n’ouvrent pas largement leurs portes à tout un chacun. Ils se satisfont de
rectifier les idées erronées, mais ne sont pas des prosélytes. Le résultat est que beaucoup d’entre eux se déclarent d’office « sorciers », à force de frustration, et mettent sur pied leurs propres pratiques.

Ce faisant, ils puisent à n’importe quelle source et parfois à toutes celles qui s’offrent. Le danger est qu’ils ne savent pas ce qui est valable et pertinent et
ce qui ne l’est pas. Hélas, il y a aujourd’hui beaucoup de couvents de ce genre qui travaillent avec une foule d’éléments de la magie cérémonielle allègrement mêlés à des notions de satanisme et de vaudou, tout cela agrémenté
de folklore amérindien.

La sorcellerie est une religion très « libre » en termes de pratiques rituelles, mais elle n’en a pas moins des principes fondamentaux, ainsi que des types
de rituels établis qu’il convient de suivre.

Source: Raymond Buckland.
Invité Invité
Posté le 12/12/2019 22:08:00
Gras Italique Souligné Citation Liste à puces Image Lien