Mercure en Lion ou Mercure en aspect avec le Soleil

Répondre
Invité Invité
Posté le 09/08/2018 08:06:32
Ces deux astres ne sont jamais séparés de plus de 28°, aussi le seul aspect possible est la conjonction. Elle est souvent synonyme de subjectivité et de créativité. Elle confère des dons d’élocution et parfois des talents artistiques. En revanche, il existe un manque sensible de logique, de la négligence dans les détails et une faiblesse d’efficacité pour tout ce qui concerne la technique. Parfois, cette configuration donne une certaine arrogance intellectuelle et des préjugés. Cet aspect se trouve dans de nombreux thèmes d’acteurs, d’orateurs, d’écrivains et d’artistes. C’est un pôle de valeurs conscientes, d’intelligence, de perception de la réalité.

On distingue la conjonction supérieure avec Mercure en sens direct et placé avant le Soleil dans l’ordre normal des douze signes, qui stimulerait alors les besoins d’enrichissement de l’esprit. Avec la conjonction inférieure, Mercure étant rétrograde et placé à 1° plus haut que le soleil ou dans le signe suivant, là la capacité du mental n’est pas atteinte, mais le sujet peut manquer de prévoyance, se livrer à l’improvisation aussi. En pratique et dans son ensemble, la conjonction Mercure-Soleil accentue les possibilités d’adaptation, sauf intervention d’un aspect contrariant d’une troisième planète. Quoi qu’il en soit cette conjonction développe la facilité d’expression sur tous les plans. Ainsi se forme une sorte de centre de valeurs rationnelles et conscientes. Selon la Tradition, une conjonction trop rapprochée de ces deux astres, dite « combuste » serait nocive, produisant une sorte de cerveau brûlé, manquant de logique et de raison, le sujet fait preuve d’une grande nervosité mentale. Impulsive et brouillonne, se traduisant par un verbiage incessant et des écrits imprudents. On dit d’ailleurs que si Mercure est à moins de 6° du Soleil, c’est défavorable. L’esprit est superficiel et les forces spirituelles faibles. Une distance entre 6° et 13° présage une grande intelligence, une bonne capacité de concentration, une bonne mémoire, des capacités d’orateur, une bonne compréhension artistique, du talent pour les langues et un grand intérêt pour la littérature.

Quand Mercure est rétrograde, Mercure donne de la lenteur d’esprit et de la difficulté d’assimilation. Il en résulte un esprit borné, inapte aux vues d’ensemble et donne un complexe d’infériorité certain.

Le Soleil ne fait donc jamais d’aspects difficiles avec Mercure. Au pire, s’il est combuste ou rétrograde, Mercure est privé d’un apport de puissance. Cependant, La conjonction Mercure/Soleil peut être bien ou mal configurée.

Si cette conjonction est bien aspectée, la personne est au fait de toutes les règles de la bienséance, u bon sens, du savoir-vivre et de la politesse. Il connaît les formules à utiliser, sait quelle posture avantageuse ou quelle attitude flatteuse adopter pour ménager l’estime et l’admiration d’autrui. Elle va pouvoir ainsi acquérir une position enviable, remplir une fonction honorifique, jouir d’une image très favorable dans la spécialité choisie. Elle se plaira à adopter une carrière où elle aura à montrer sa facilité d’improvisation, son goût de la diversité et du changement, son aptitude à jouer de multiples rôles dans lesquels chacun pourra cependant reconnaître sa griffe, sans ambiguïté. Sans forcément devenir comédien ou homme-orchestre, la personne peut être celle qui apprend aux autres à se libérer de leurs œillères, à accepter le changement des méthodes, à se recycler en maintenant sans cesse leur curiosité en éveil, tout cela sans perdre de vue la direction à suivre et le but qu’il faut atteindre. Elle peut également montrer que la tradition et le classicisme n’ont pas dit leur dernier mot et qu’elle a encore plus d’un tour dans son sac. Une autre solution consiste à se bâtir une réputation d’homme ou de femme d’esprit qui sait tourner aimablement dérision les tics et travers de notre société.

Si cette conjonction est mal aspectée, le côté persifleur et moqueur est porté à l’extrême, sur un mode nerveux, instable et angoissé, surtout si des planètes comme Saturne et Pluton s’en mêlent. Le sujet a un grand mal à définir clairement ses buts et ses idées. Il ne parvient pas à s’accrocher à une ligne de conduite solide. Il n’est jamais bien sûr de donner aux autres une image conforme de sa vérité profonde. En fait, cette vérité, elle-même, paraît multiforme et insaisissable. Le sujet finit bien souvent par renoncer à toute prétention à la sincérité. Ce que l’on appelle « l’objectivité » est un mot qui le fait doucement sourire. Bien sûr, il s’expose à se faire traiter de caméléon, de petit rigolo, de fumiste cynique, de libertaire impénitent, de puéril, de jongleur de mots. Finalement, il s’amusera beaucoup moins qu’il ne peut en donner l’impression à des observateurs superficiels.
Invité Invité
Posté le 12/12/2019 21:51:44
Gras Italique Souligné Citation Liste à puces Image Lien