Ortie

Urtica dioïca

ortie.jpg

Ortie, plante urticante à petites fleurs et dont les feuilles et les tiges sont hérissées de poils rigides, sécrétant un liquide caustique qui provoque des irritations douloureuses. La piqûre de l'ortie n'entraîne généralement qu'une vive démangeaison, appelée urticaire en médecine, mais les lésions causées par les piqûres de certaines variétés australiennes peuvent s'avérer très sérieuses, voire mortelles. Il existe environ trente espèces originaires des régions tempérées dont cinq en France. Les feuilles de la grande ortie, riches en carotène, sont comestibles une fois cuites. La petite ortie ou ortie brûlante est faiblement piquante et très commune en France. Certaines variétés du Sud-Est asiatique produisent des fibres textiles plus fines que le chanvre et plus robustes que le coton. Elles sont utilisées depuis l'âge de bronze pour la confection de vêtements, mais restent cependant difficiles à extraire. Les orties ont des fleurs petites, généralement unisexuées et dépourvues de pétales. Chaque fleur ne produit qu'une seule graine.

 

Famille : Urticacées

Origine : France

Parties utilisées : plante entière, feuilles, racine, graines

Chimiotypes : acides gallique et formique, tanin, chlorophylle, fer, soufre, silice, calcium, ammoniaque, mucilage, soude, potassium, manganèse, chlore, provitamine A...

Synonymes : Urtica dioïca: grande ortie, ortie commune, ortie vivace (peut atteindre 1,50m); Urtica urens : ortie brûlante = petite ortie, ortie piquante, ortie grièche

 

Propriétés :

  1. antibiotique
  2. anti-allergique
  3. antirhumatismal
  4. antiseptique
  5. antidiabétique
  6. antigoutteux
  7. dépuratif
  8. fortifiant
  9. galactogène
  10. nutritive
  11. hypoglycémiant
  12. tonique, astringent
  13. vermifuge
  14. révulsif (l'urtication consiste à flageller le corps ou une partie du corps avec une poignée d'orties : rhumatismes, apoplexie, paralysie)
  15. vasoconstricteur
  16. hémostatique
  17. antianémique, antirachitique
  18. anti-infectieux
  19. diurétique, éliminateur de l'acide urique
  20. draineur hépatique
  21. antidiarrhéique
  22. stomachique

 

Indications :

Usages interne :

  1. hypertrophie bénigne de la prostate
  2. allergies et rhinite allergique (rhume des foins)
  3. sinusite
  4. arthrite, goutte, rhumatismes (Commission E)
  5. pierres aux reins (Commission E)
  6. anémie
  7. asthme
  8. bronchite
  9. eczéma infantile et eczéma nerveux
  10. gingivite et aphtes
  11. grossesse, support post-partum et syndrome prémenstruel
  12. infections urinaires
  13. pertes de mémoire
  14. problèmes de foie
  15. sciatique
  16. scléroses multiples
  17. tendinites et bursites
  18. toux
  19. urticaire

Usage externe :

  1. cancers, tumeurs
  2. soins du cuir chevelu, stimuler la pousse des cheveux
  3. muguet, aphtes, infections bucco-pharyngées

 

Mode d'emploi :

Usage interne :

  1. une dose quotidienne de 8 à 12 g
  2. pour l'hypertrophie bénigne de la prostate, 240 mg par jour d'un concentré de racine
  3. contre les allergies, 600 mg de feuilles d'ortie en capsules ou 2-4 ml de teinture, trois fois par jour
  4. grâce à sa teneur en fer, l'ortie constitue un bon supplément pour la femme enceinte
  5. contre la toux, l'asthme et tout autre problème pulmonaire :
    • faire des inhalations avec une infusion d'ortie et de pousses de sapin
    • prendre du jus de racines et de feuilles d'ortie avec un peu de miel
    • infuser 2 cuillerées à café de feuilles séchées dans 1 tasse d'eau bouillante et boire
  6. infusion de feuilles et racines : 50g pour 1 litre d'eau. bouillir 2 à 3 minutes. Infuser 20 minutes. Boire à volonté (antirhumatismal, dépuratif, diarrhées…)
  7. suc fraîchement exprimé : 100 à 125g par jour, en 3 fois (hémostatique, vasoconstricteur)
  8. extrait fluide : 2 à 4 cuil. A café par jour
  9. décoction de racine coupée ou de plante entière : une poignée (50g) pour 1 litre d'eau. Bouillir 10 minutes. A prendre en 48 heures, entre les repas (rhumatismes)
  10. sirop d'ortie : 30 à 60g par jour (250g de suc + 250g de sucre. Cuire à consistance de sirop)la racine ou plante entière : indiquée dans les affections du tube digestif et de l'appareil respiratoire, particulièrement dans l'ulcus gastrique et intestinales (décoction d'un mélange de racine d'orties, de plantain, de genièvre, de thym). Boire chaud, plusieurs fois par jour (1 à 2 gorgées à chaque fois)
  11. contre l'énurésie : 15g de semences pilées + 60g de farine de seigle. Faire une pâte avec de l'eau et du miel. Confectionner 6 gâteaux que l'on cuira au four. Un gâteau chaque soir pendant 15-20 jours

Usage externe :

  1. Pour stimuler la pousse des cheveux, frictionner régulièrement le cuir chevelu avec un mélange de teinture d'ortie et de romarin.
  2. Les racines : bouillies dans du vinaigre : tonique du cuir chevelu
  3. Macération avec :
    Racine d'ortie } aa 50g
    Romarin
    Eau-de-vie 1 litre

    En friction du cuir chevelu (active la pousse des cheveux)

  4. Feuilles et racines + racines de bardane + thym : en décoction contre la chute des cheveux (Orthia)
  5. Suc d'ortie sur un tampon de coton contre les épistaxis
  6. Une poignée de plante entière pour ½ litre d'eau. Bouillir 30 minutes. En gargarismes, lavages de bouche contre : muguet, aphtes, infections bucco-pharyngées

 

Recherches cliniques : Une étude préliminaire rapporte qu'un composé de la feuille d'ortie possède une action anti-allergène. Une autre recherche clinique en double aveugle a montré que l'extrait de racine avait un effet sur l'HPB.

 

N.B. :

  1. L'ortie est munie de fines aiguilles contenant de l'acide formique, lequel irrite la peau. Il faut donc la cueillir avec des gants.
  2. L'ortie est également un aliment : les jeunes feuilles sont revitalisantes : mélanger des feuilles finement coupées dans la salade, les crudités, les utiliser dans les potages, les préparer comme des épinards.

 

Element : Feu

Divinités : Thor

Correspondance planétaire : Mars

Invité
Posté le 24/01/2019 06:04:14